Au Nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
La Charte Nationale Iraquienne
Le noble people de l’Iraq, le propriétaire du droit et de la terre, qui vit dans le berceau des messages et des civilisations, c’est un peuple d’origine, il a contribué à l’élaboration de l’histoire de sa majestueuse nation, et aussi il a influencé sur les sociétés humaines au niveau de l’éducation, la connaissance, la civilisation et le progrès.
Malgré qu’il a subi une occupation injuste, ses forces vitales et originaires continuent avec persévérance pour reprendre ses droits et regagner sa souveraineté, et achever tous les étapes de libération totale du pays pour revenir – comme auparavant tout au long de l’histoire – l’exemplaire de la civilisation, source du bien, de la grâce, la liberté, la paix, et bâtir un véritable état où règne la justice, l’équité et l’égalité entre tous ces citoyens.
A partir de ce concept et de l’esprit de la résistance dont les fils de ce peuple ont l’honneur de le porter contre la colonisation Américaine et la domination Iranienne, pour la fidélité aux majestueux objectifs, les intérêts supérieurs, pour lesquels les fils de l’Iraq ont sacrifiés, les forces nationales ont élaboré cette charte principale pour identifier les caractéristiques générales et le cadre de l’union entre les forces, les partis, les associations et les initiatives privées, qui travaillent afin que l’Iraq et son peuple surmontent cette situation actuelle, au nom de ¨La Charte Nationale Iraquienne¨, afin d’arriver au rivage de la sécurité, la liberté, l’établissement, la justice, la souveraineté et l’indépendance.
Nous confirmons dans l’avant-propos de cette charte ce qui suit:
  • Valoriser tous les efforts précédents des forces nationales dans les différentes étapes pour formuler un cadre d’union entre toutes les forces qui luttent contre l’occupation, et être un gain pour cette charte surtout ¨La Charte de l’Accord et du Travail National de la Conférence de Fondation Iraquienne Nationale, 2004¨, ¨La Réunion de la Consultation Iraquienne, 2014¨, ¨Le Projet National, 2015¨.
  • Ces efforts représentent des initiatives de différents courants nationaux tout en ne s’opposant pas à leurs spécificités.
  • Cette charte n’est qu’une étape des divers efforts nationaux précédents et subséquents au niveau de ce contexte.
Premièrement: L’état et la citoyenneté
1- L’identité de l’Iraq:
L’Iraq est un nom qui unit tous les citoyens malgré les différences au niveau de la religion, de la doctrine, de l’ethnie, ils sont tous égaux en citoyenneté droits et devoirs, l’Iraq fait partie des deux nations Arabe et Islamique.
2- L’unité de l’Iraq:
Renforcer l’unité de l’Iraq au niveau du terrain et du peuple, et refuser tout plan qui vise à sa division, ou à sa fragmentation quelles que soient les excuses.
3- La religion de l’Etat:
L’Islam est la religion fondamentale de l’Etat, et il est la source fondamentale de la législation, avec une garantie absolue des droits des différents religions et minorités.
4- L’affaire Kurde:
Résoudre l’affaire Kurde et la traiter dans le cadre de l’unité de l’Iraq et sa souveraineté par un dialogue amélioratif avec son peuple d’une façon qui garantit tous les droits nationaux à tout le monde.
5- Les ressources de l’Iraq:
L’eau, le pétrole, le gaz et tous les autres ressources naturelles est un droit du peuple Iraquien, et l’une de ses propriétés publiques, c’est l’une des ressources de l’économie et de la sécurité nationaux, oblige l’état à sa maintenance et à son bon développement, trouver de nouvelles ressources alternatives et l’utiliser dans le service des intérêts individuels et collectifs, leur fournir une vie aisée, éloigner d’eux la pauvreté, leur protéger des agressions extérieures, offrir au pays d’être à jour de tous les progrès dans les différents domaines, et réaliser un développement durable et assurer les droits des citoyens au niveau de la santé et de l’éducation gratuites.
De ce principe, il est interdit tout acte qui a pour but le gaspillage de ces ressources ou bien la répartition inadéquate entre les gouvernorats, les entités politiques, les religions, les ethnies et les personnes ou donner le privilège d’investissement aux étrangers quelles que soient les circonstances.
Deuxièmement: Le système politique
1- L’opération politique:
L’opération politique actuelle et tous ce qu’elle a contribué comme gouvernements, politiques, législations, lois, accords et autres, fait partie du plan de l’occupation et elle est responsable comme le colonisateur l’occupant de tout ce qui est arrivé à l’Iraq et les dangereux dégâts dans les différents domaines de la vie, ce qui nécessite l’exécution d’un régime politique dans ses divers institutions législative, exécutive, judiciaire, sur une base d’un régime national dont la base dépend de la diversité politique afin de bâtir un état d’institution et rétablir à l’Iraq sa place internationale et lui soutenir son indépendance et sa souveraineté.
2- Les pouvoirs:
Le peuple Iraquien choisit librement son gouvernement à partir de sa diversité, son pluralisme intellectuel, éducatif, politique sous les constantes religieuses, nationales et morales et adopte le principe de séparation des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire, et la succession paisible du pouvoir et refuse toute sorte de dictature politique ou la suppression idéologique, religieuse, ethnique ou sectaire.
3- La constitution:
La constitution actuelle ne présente pas le contrat social unifiant de l’Iraq et manque de légitimité, elle est toujours une source des troubles et des différences au pays, puisque le but c’est l’élaboration d’un régime national sain il faut élaborer une nouvelle constitution qui réalise ce but, d’une façon qui garantit les droits de tous les Iraquiens et met fin à la situation d’élimination politique, sociale, religieuse et des allocations religieuses et ethniques.
4- Les forces armées:
Reconstruire l’armée et tous les systèmes de sécurité selon les traditions nationales et artisanales pour qu’elle soit responsable, d’une façon objective, professionnelle, en défendant la souveraineté de la patrie, l’unité de son territoire et la protection de toutes les ressources, il est interdit à ses membres d’exécuter d’autres activités au sein d’un parti ou au niveau politique, il est aussi interdit toute activité armée hors de son cadre dans le but de rétablir la sécurité et la stabilité du pays.
5- La femme et l’enfance:
La femme joue un rôle actif dans la société, et influence sa mobilité générale et de cette base on a donné à la femme une chance complète, afin de participer dans la vie publique tout en protégeant tous ses droits.
L’enfance: La protection des droits de l’enfant selon les conventions internationales.
6- Les droits de l’homme:
Tous les citoyens possèdent les droits: politiques, sociaux, économiques cités dans la déclaration mondiale des droits de l’homme et selon les conventions internationales, qui ne s’opposent pas aux valeurs sociales et religieuses, parmi les plus importantes:
  • L’assurance de l’âme, la sécurité en cas de catastrophes qui nécessite de l’état de prendre de précautions.
  • L’égalité entre tous les citoyens quel que soit leur sexe, leur âge, leur appartenance ethnique, religieuse ou idéologique. L’interdiction de l’esclavage, de la torture et de l’arrestation arbitraire. La reconnaissance de la liberté d’expression, de regroupement et de mouvement.
7- Le droit à la résistance:
Le droit à la résistance contre l’occupation est un droit légitime, il nécessite la reconnaissance des efforts de la résistance Iraquienne et son rôle au niveau de la résistance contre le projet de l’occupation et l’échoué et respecté le sacrifice sanguin qu’elle a offerte durant sa lutte.
Troisièmement: Le cadre régional et international
1- Lutter contre le terrorisme et restaurer la paix civile.
Tout acte agressif qui cible la vie et les propriétés collectives ou individuelles des innocents et leurs cause la terreur, la peur et décroit leur position, il est considéré comme terrorisme et il est condamné sous toutes ses formes.
2- L’engagement aux traités et aux conventions; qui assurent au peuple Iraquien tous ses droits selon le principe de la réciprocité.
3- Etablir une bonne relation avec les pays voisins, la renforcer sous le principe du bon voisinage, le respect réciproque, les intérêts en commun, ne pas intervenir dans les affaires intérieures, renforcer les relations avec les différents pays du monde, et la renforcer dans les différents domaines et la coopération pour le service de la paix et de la sécurité internationaux internationales.
4- L’impact de l’occupation:
Travailler pour éliminer tous les impacts de l’occupation, réclamer les droits du peuple Iraquien au niveau international et l’indemnisation des dégâts causés par l’occupation et ne pas gaspiller ces droits.
5- L’affaire Palestinienne:
Le travail pour le soutien des problèmes de toute la nation et spécifiquement l’affaire Palestinienne et trouver une solution adéquate qui assure au peuple Palestinien tous ses droits légitimes.
  • El Cheikh, Docteur, Abd El Malek El Saady
  • Mouvement du Courant National Arabe
  • L’Association des Oulémas Musulmans en Iraq
  • Le Parti Communiste Iraquien
  • L’Union du Peuple
  • Conseil Tribal de la Révolution Iraquienne
  • Conseil des Tribus Arabes Iraquiennes au Sud de l’Iraq
  • Associations des Relations Internationales – Bretagne
  • Les associations de la communauté civile
  • Les compétences nationales
  • Les indépendants